PROCHAINE RÉUNION PUBLIQUE SUR LINKY

REPORTÉE - MARDI 18 DÉCEMBRE, CHAMPCEVINEL, 18H, SALLE DES FÊTES PRÈS DE L'ÉGLISE, AVEC LE CCC24
.


samedi 10 février 2018

JUSTIFIER LA SÉCURISATION DE L'ACCÈS À VOTRE COMPTEUR

Maintenant qu'Enedis commence l'installation forcée des Linky autour de chez vous et qu'elle constate que vous avez sécurisé l'accès à votre compteur d'électricité, voilà qu'Enedis vous envoie la lettre suivante :



Bien sûr, il s'agit d'une intimidation sans valeur légale puisqu'un grand nombre de compteurs, en France, sont situés à l'intérieur des habitations et ne peuvent pas être accessibles en tout temps par les agents d'Enedis ; de plus, en cas d'urgence, les agents d'Enedis peuvent couper le courant directement à partir du générateur de quartier pour effectuer une intervention requise même en votre absence. Donc l'accès au compteur électrique doit se faire, comme prévu aux CGV, sur rendez-vous convenu d'avance entre Enedis et l'abonné. Fournissez l'accès à votre compteur sur demande et sur rendez-vous tout en refusant le Linky. Continuez de fournir vos relevés de consommation par téléphone et de payez vos factures et tout sera en ordre.

Voici un modèle de lettre de réponse à retourner à Enedis, gracieusement fourni par notre collègue Bernard que nous remercions:


Monsieur X                                                                           Le 9 février 2018
Adresse
24200 Proissans

ENEDIS
Direction régionale
Aquitaine Nord
Service Clients LINKY
4 rue Isaac Newton
BP 39
33705 MERIGNAC CEDEX
Lettre recommandée avec AR.

Monsieur,
Je réponds à votre courrier du 7 février dernier dans lequel vous vous étonnez de la présence d’une entrave autour de mon compteur électrique et m’adjoigniez de la retirer sous 15 jours.
Votre requête est assez surprenante : comment faites-vous donc quand le compteur est chez un particulier, à l'intérieur de son domicile, dans son garage ou dans une cabane fermée à clé ? Le technicien n’est-il pas alors obligé d'attendre le bon vouloir de l'usager et sa présence, ou un relevé téléphonique ?
Pourquoi donc devriez-vous avoir un accès total et omniprésent à MON compteur ? Parce qu'il est à l'extérieur de mon domicile ? Ou parce que je l'ai sécurisé ? J’avoue ne pas comprendre. D’autant que, jusqu’à présent, j’ai toujours payé mes factures d’électricité.
Je reste bien entendu disponible pour toute vérification, à une heure qui me conviendra, pour vous permettre de relever ma consommation. En convenant de vous donner régulièrement l'indice de mon relevé. De surcroit, mes coordonnées téléphoniques sont affichées sur le compteur.
Veuillez agréer Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.


M. X

OU ENCORE CE MODÈLE (MERCI À MAUD BIGAN) :
Objet : Votre courrier intitulé « Obstruction à l’accès au compteur »


Madame ____________ / Monsieur__________________,


C’est avec surprise que j’ai reçu votre courrier du ________________ m’enjoignant de « retirer les éléments qui empêchent l’accès à mon compteur », afin, implicitement, que vos sous-traitants puissent le remplacer par un compteur communicant Linky.

Puisque vous vous dites « particulièrement attentif à mes préoccupations » et « soucieux de conserver ma confiance », vous avez certainement compris que je ne souhaite pas voir le remplacement de mon compteur actuel, qui remplit parfaitement son office, sans collecter d’informations sur ma vie via mes consommations électriques pour les monnayer ensuite, et sans envoyer dans les câbles de mon installation privée des fréquences rayonnantes néfastes pour ma santé et non prévues dans mon contrat de fourniture d’électricité.

Dans ces conditions, et puisque vos sous-traitants – encouragés par les fiches d’instructions que vous leur communiquez -  ne respectent pas le souhait de vos clients de ne pas se voir imposer un tel compteur, alors que rien dans la Loi de Transition Energétique ne les oblige à l’accepter, j’ai été contraint de protéger moi-même l’accès à mon compteur, pour que, dans un pays pourtant censé être démocratique, mon choix soit respecté.

Aujourd’hui, vous me demandez de retirer ces protections. Il faudrait que vous ayez accès au compteur en tout temps au prétexte qu’il pourrait y avoir un problème électrique qui pourrait « mettre en péril la sécurité du réseau public de distribution ainsi que celle de tiers ».

Pourtant, je m’étonne :

  1. que vous ne demandiez pas aussi aux 20 millions de foyers français qui ont le compteur à l’intérieur de leur logement de laisser leur porte d’entrée ouverte, afin de laisser l’accès au compteur en tout temps à vos techniciens « pour raison de sécurité ».
  2. que vous ne sachiez pas qu’en cas de problème électrique sur mon compteur, une simple coupure au transformateur est possible pour éviter de « mettre en péril le réseau basse tension ».
  3. et que, depuis un an et demi que des gens barricadent leurs compteurs, vous n’ayez pas envoyé plus tôt ce type de courrier, s’il y avait réellement un « péril » de ce genre.

Par ailleurs, permettez-moi de vous rappeler le jugement au fond du 20 juin 2017 par le Tribunal de Proximité de La Rochelle, que vous connaissez certainement, à l’encontre d’un habitant de Ste Marie de Ré ayant défendu son compteur, suite à la destruction par un agent d’une entreprise de pose des protections que l’usager avait apposées pour empêcher le remplacement de son compteur par un compteur Linky. Le tribunal a estimé que la destruction de ces protections constituait une atteinte aux biens privés de l’usager, causant « un dommage » à celui-ci, et que cela constituait une « agression » à laquelle le prévenu avait opposé une réaction proportionnée et nécessaire, en état de légitime défense


C’est pourquoi, afin de vous aider à « conserver ma confiance », je tenais à vous préciser qu’il serait préférable de changer de méthode : commencez par ne pas me menacer « d’engager ma responsabilité devant les tribunaux compétents », et acceptez que mon souhait de client et de citoyen libre soit respecté, et nous serons sur une meilleure voie que celle que vous avez choisie de prendre…




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire