PROCHAINE RÉUNION PUBLIQUE SUR LINKY

REPORTÉE - MARDI 18 DÉCEMBRE, CHAMPCEVINEL, 18H, SALLE DES FÊTES PRÈS DE L'ÉGLISE, AVEC LE CCC24
.


vendredi 17 mars 2017

BERGERAC MAIRIE, ENEDIS et CCC24



Malgré la majorité d'intervenants de l'auditoire contre l'installation des compteurs Linky chez eux, Monsieur le Maire Daniel Garrigue préfère ne pas s'opposer à Enedis. Il reste toutefois ouvert à continuer les échanges lors d'une réunion publique ultérieure.

L'excellent travail d'information publique du Collectif Bergerac anti-Linky a abouti à une salle comble, ce qui a rendu le débat vivant, animé et instructif. Plusieurs intervenants dans l'auditoire ont avancé des points très pertinents auxquels Enedis ne trouvait pas d'arguments de réponse conclusifs. Notamment sur le droit de refuser Linky et sur la pose forcée (voir notre article précédent). 

Sur la question de la santé et des ondes, Enedis se retranchait derrière le rapport de l'ANSES alors que les intervenants de l'auditoire citaient des exemples concrets d'impacts négatifs sur la santé de personnes proches ailleurs en France où les compteurs communicants étaient déjà déployés. Des personnes fragiles, malades ou portant un régulateur cardiaque indiquaient leur préoccupation par rapport à cette technologie.

Sur la question de l'infraction à la vie privée et au non respect du consentement préalable de l'abonné concernant la capture et le traitement des données personnelles des abonnés, Enedis n'a rien trouvé à rajouter sur ses violations des recommandations de la CNIL soulevées par le CCC24 et le groupe d'avocats experts Artemisia : une plainte devant la CNIL est en traitement et devrait trancher la question.

Voici l'article du journal Sud Ouest du 16 mars 2017 sur cette réunion publique :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire