PROCHAINE RÉUNION PUBLIQUE SUR LINKY

REPORTÉE - MARDI 18 DÉCEMBRE, CHAMPCEVINEL, 18H, SALLE DES FÊTES PRÈS DE L'ÉGLISE, AVEC LE CCC24
.


mardi 23 février 2016

ERDF CONTRE-ATTAQUE ; LA REPLIQUE SE PREPARE

Suite aux succès de terrain et médiatique (voir  :

http://refus.linky.gazpar.free.fr/fronde-anti-linky.htm 

que commence à remporter sur le terrain les collectivités territoriales qui s'opposent à l'installation des compteurs communicants sur leur territoire (22 à ce jour dont 3 en Dordogne), voir : Panique chez les "élites" :
, l'ERDF passe à la contre-attaque. 

Voici la lettre qu'elle adresse aux Maires de France :

Madame, Monsieur le Maire,
 
  
Le déploiement des compteurs Linky a démarré au 1er décembre 2015. Pour la Dordogne, les 1ers compteurs seront posés en 2017 puis progressivement sur l’ensemble du département jusqu’en 2021. 
Ce sujet sera largement abordé lors des prochaines réunions cantonales que nous organisons au 1er semestre 2016. Pour autant, vous pouvez d’ores et déjà être sollicité(e) par certains de vos administrés ou recevoir diverses informations sur le sujet. 
Vous trouverez donc en pièce jointe un document reprenant les points essentiels concernant ce déploiement. 
  
Je reste bien entendu à votre écoute pour toute précision complémentaire. 
  
Sincères salutations,


Linky, un outil essentiel de la transition énergétique
Quelques mois après le vote de la loi de transition énergétique, il constitue un outil essentiel pour permettre à nos concitoyens de comprendre et ainsi mieux maitriser leur consommation d'énergie.
Tous les clients disposant d’un compteur Linky auront accès à leurs données de consommation via le portail client d’ERDF et un espace personnel. Au-delà de la possibilité de consulter ses données de consommation sur une journée, une semaine ou encore heure par heure, chaque client aura la possibilité de se comparer à d’autres consommateurs de même profil ou encore de se fixer des objectifs de consommation. Les clients qui le souhaitent pourront également autoriser leur fournisseur ou des entreprises tierces à accéder à leurs données de consommation afin que ces derniers puissent proposer de nouvelles offres et services adaptés à leurs attentes et besoins.
Cette opération de modernisation, réalisée par ERDF entreprise de service public es onnaire du réseau de distribu on d’électricité, suscite légitimement des questions, eu égard aux nouvelles possibilités offertes par ce compteur.
A cet égard, il est par ailleurs important de rappeler que, les compteurs électriques sont la propriété des autorités concédantes qui en confient l’exploitation à ERDF. L’accès aux compteurs des clients est prévu contractuellement. ERDF est tenu d’assurer leur remplacement pour tenir compte des évolutions technologiques.
S’agissant des projets de compteurs communicants en Europe et dans le monde
Le déploiement des compteurs communicants est un phénomène mondial. Aujourd’hui plus de 310 millions de compteurs communicants sont installés en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.
En Europe, une directive européenne de 2009 demande la mise en place de compteurs communicants, pour mieux érer l'électricité. Au sein de l’Union Européenne seize pays membres ont décidé un déploiement à rande échelle à l’horizon 2020. Parmi eux trois ont déjà fini leur déploiement : la Finlande la Suède et l’Italie.
La fourniture et la distribution d’électricité sont or anisées différemment en Europe. Les différents pays gèrent par ailleurs des spécificités territoriales qui leur sont propres.
Concernant l’Allema ne et le Québec les projets de déploiement des compteurs communicants se font dans un contexte différent de celui de la France (au niveau technologique, ou économique).
L’Allema ne par exemple n’a pas refusé l’installation des compteurs communicants mais a souhaité limiter sa mise en place obligatoire pour certaines caté ories de consommateurs et d’entreprises suite à une étude économique. Le compteur communicant va ainsi être posé chez les gros consommateurs dans une perspective d’efficacité éner étique.

Février 2016 Page 1/4

Au Québec l’opposition est très faible et porte sur des compteurs communicants utilisant les radiofréquences pour communiquer et non le CPL comme c’est le cas pour Linky. Fin 2013, environ 0 3 % de clients se sont prévalus de l’option de retrait.
La question des ondes et du Courant Porteur en Ligne (CPL)
Dans le cadre de l’arrivée du compteur communicant ERDF procède depuis plusieurs années à des mesures régulières en sollicitant notamment un laboratoire indépendant, le Laboratoire National de métrolo ies et d’Essais (LNE). ERDF respecte scrupuleusement la réglementation en vigueur* sur cette question, laquelle vise à restreindre le risque sanitaire vis-à-vis de la population française.
En outre, de nouvelles études gouvernementales devraient être rendues publiques au premier semestre 2016.
Il faut retenir que le compteur Linky est un instrument basse puissance comparable aux compteurs électroniques dont les consommateurs sont déjà équipés. l’intérieur du lo ement, le compteur Linky n’induit pas davanta e de champs électroma nétiques que le compteur actuel. En effet, la technologie CPL utilisée par le compteur Linky n’utilise pas d’émetteur radio pour communiquer : elle utilise les câbles électriques déjà existants pour y superposer le signal à transmettre pendant seulement quelques secondes par jour.
Concrètement, pour cette communication, il superpose au signal électrique (de fréquence 50 Hz) un autre si nal d’une plus haute fréquence (63 et 74 kHz) qui permet de transmettre les informations du compteur (notamment les données de consommation). Cela permet d’utiliser les câbles électriques déjà existants pour communiquer sans pour autant dégrader la qualité du signal électrique.
Toute la journée, le compteur Linky fonctionne comme les compteurs électriques dont les foyers français sont équipés depuis plus de 20 ans. Il utilise le CPL uniquement en amont du compteur, et cela pendant seulement quelques secondes par jour.
Il n’y a pas de communication CPL en aval compteur : pour communiquer avec les équipements du logement client, des connec ques sont disponibles sur le compteur. Ces connec ques sont appelées sor es télé-information client (TIC) et utilisent la technologie filaire très courante dans notre quotidien.

*NB : les normes sanitaires
- Recommandation du conseil de l'Union Européenne n° 1999/519/CE du 12/07/99 relative à la limitation de l'exposition du public aux champs électromagnétiques
- Norme française NF EN 50470 de février 2007 relative aux équipements de comptage d'électricité
- Norme française NF EN 55022 de juin 2012 relative aux appareils de traitement de l'information Caractéristiques des perturbations radioélectriques - Limites et méthodes de mesure
- Norme française EN 50065-1 de juillet2012 relative à la transmission de signaux sur les réseaux électriques basse tension dans la bande de fréquences utilisée par le CPL bas débit

Février 2016
Page 2/4

Concernant le fait que l’OMS ait classé les ondes électromagnétiques comme «cancérogène possible»
Les ondes électromagnétiques ne sont pas classées comme des agents cancérogènes (catégorie 1), ni cancérogène probable (catégorie 2A). Elles sont classées dans la catégorie 2B, celle des agents « pouvant- être cancérogènes » pour l’homme. Dans cette caté orie on retrouve des produits de la vie courante tels que le café ou les légumes marinés.
La question de la qualité du matériel et de sa sécurité
Les compteurs Linky sont conçus pour avoir une durée de vie de 20 ans.
ERDF réalise des tests méticuleux permettant de s’assurer que les compteurs Linky respectent les exigences de robustesse et de fiabilité sur toute leur durée de vie. ERDF met en place un système de qualification du matériel, à la fois par les fabricants et par ERDF pour s’assurer de cette durée de vie. Les compteurs sont testés en laboratoires et sur le terrain. Des tests de vieillissement sont réalisés. La même démarche de qualification a été éprouvée pour les anciens compteurs (dits « bleus » ou « CBE ») avec des résultats probants et des durées de vie moyenne dépassant effectivement les 20 ans. Les tests sont notamment réalisés au sein du laboratoire Linky Lab, premier centre européen de test de compteurs communicants. Ce laboratoire d’une quarantaine d’in énieurs et techniciens met à l’épreuve une centaine de compteurs Linky par jour afin de tester les compteurs en situation réelle (résistance à la chaleur au froid l’hy rométrie...).
La question de la vie privée et la sécurité des données
Conformément aux recommandations de la CNIL, les données de consommation appartiennent au client et ne peuvent être utilisées sans son accord. Assurer la confidentialité et la sécurité des données clients, qui sont la propriété des utilisateurs, est un enjeu primordial pour les es onnaires du réseau de distribu on. L’entreprise ERDF est soumise à une obli a on de protec on des informa ons commercialement sensibles et de protection des données personnelles. ERDF veille scrupuleusement au respect de ces obligations depuis de nombreuses années.
Notre entreprise est très vigilante quant à la sécurité des données qui transitent dans la chaine numérique du compteur Linky jusqu’à ses systèmes d’information. Les données qui circulent dans le système d’information Linky font l’objet d’un crypta e sur toute la chaine. Une équipe dédiée à la sécurité du système au sein du programme Linky est quotidiennement mobilisée sur ce sujet. ERDF travaille en outre étroitement avec l’A ence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) : le système Linky respecte le référentiel de sécurité certifié par l’ANSSI.
La question de l’emploi
Plus de 10 000 emplois seront mobilisés sur tout le territoire dans le cadre du déploiement des compteurs communicants. ERDF a fait le choix de soutenir la filière électrique française. La pose des compteurs Linky est confiée à 80 partenaires, qui seront au rendez-vous en s’appuyant notamment sur des bassins d’emplois locaux. Ils sont formés par les équipes d’ERDF notamment sur les aspects gestion et relations

Février 2016 Page 3/4


clients. La pose des compteurs mobilisera à elle seule 5000 techniciens au quotidien dans toutes les régions.
Par ailleurs ERDF a retenu 6 constructeurs pour réaliser la fabrication et l’assembla e du compteur : le groupe Cahors (Cahors, 46), Elster (Estrees Deniecourt, 60), Itron (Chasseneuil du Poitou, 86), Landis et Gyr (Montlucon 03) Sa emcom (Teden 22) Ziv (Fontaine 38). ERDF a par ailleurs lancé un appel d’offres sur le recyclage des compteurs. Au-delà l’installation des compteurs communicants est une source d’activités nouvelles pour les différents acteurs du secteur de l’éner ie : fournisseurs distributeurs producteurs, start-ups... Sans oublier la dimension internationale ERDF accompa nant la filière électrique française dans des développements à l’étran er.
Pour les activités en décroissance, en particulier pour les entreprises assurant la relève des compteurs, ERDF travaille avec elles pour leur permettre de s’adapter sachant que le chan ement se fera sur plusieurs années et que nombre d’entre elles souhaitent se positionner sur les appels d’offres pour les prestations de pose.
La question du coût et des tarifs d’électricité
Ce compteur de nouvelle énération peut permettre des économies d’éner ie en offrant au consommateur la possibilité de mieux suivre ses consommations.
Il faut savoir que la fourniture du compteur et l’intervention de pose ne seront pas facturées aux consommateurs et que le remplacement du compteur n’entraine pas de chan ement du contrat entre le client et son fournisseur d’électricité.
Lors de l’expérimentation menée à Lyon et Tours moins de 1 % des clients ont demandé une au mentation de leur puissance souscrite à l’issue de la pose de Linky.
En complément, Linky donnera la possibilité de souscrire à de nouvelles offres tarifaires des fournisseurs, râce à l’au mentation du nombre de rilles tarifaires érées par le compteur. Ce que les clients connaissent déjà (exemple : pilota e d’un ballon d’eau chaude via le chan ement « heures creuses / heures pleines ») pourra se développer du fait de la diversification des tarifs et de l’ajout au compteur de
huit contacts virtuels (au lieu d’un actuellement).
Cette lo ique permet des possibilités d’évolution adaptées aux attentes des consommateurs et aux changements technologiques.

Février 2016 Page 4/4 

_______________

Et voici ce que propse le site refus.linky.gazpar.free.fr en guise de préparation à la réplique.


Le site propose une façon de se préparer aux audiences de propagande de l'ERDF auprès des communes en expliquant leur déroulement et la façon d'y participer : 
"Kit de survie" face à une délégation d'ErDF :

http://refus.linky.gazpar.free.fr/le-doc-contre-erdf.htm 

Et voici un article paru dans le dernier numéro (58) de la revue de Michel Dogna sur le sujet :

Compteurs Linky
QUELLES CONSEQUENCES EN CAS DE REFUS
DES COMPTEURS COMMUNICANTS ?
 
Ne vous laissez pas impressionner par les rumeurs,
 vous ne risquez rien !
 Si vos élus ont eu la bonne idée de refuser le remplacement des compteurs de votre commune par des compteurs communicants, la question est réglée : vous êtes protégé par la décision municipale et, à ce jour, aucune mesure de rétorsion n'a pu être avancée contre les communes visionnaires qui ont déjà pris position pour protéger la santé, les libertés et le porte-monaie de leurs administrés.
Si hélas votre commune n'a pas pris position, vous pouvez refuser les compteurs communicants à titre individuel
Soyez rassuré : il... ne va rien se passer : vos bons vieux compteurs actuels vont continuer à fonctionner (ils ont une durée de vie de 60 ans !). Aucune sanction financière n'a été inscrite dans la loi, vous ne risquez donc rien.
Si votre consommation varie (par exemple du fait d'un changement de composition de votre foyer), vous pouvez - comme c'est d'ailleurs le cas depuis longtemps - communiquer votre consommation réelle à votre fournisseur, par téléphone ou sur le web.
Ne vous laissez pas impressionner par les lettres d'ErDF qui tente de faire croire que le remplacement des compteurs est obligatoire. Ne croyez pas les rumeurs mensongères qui laissent entendre que vous pourriez être l'objet d'amendesou même de coupures d'électricité : c'est totalement FAUX.
Si votre compteur est dans votre logement, ErDF n'a aucune possibilité d'agir. Méfiez-vous par contre si votre compteur est dans les parties communes d'un immeuble ou accessible depuis l'extérieur : même si vous avez signalé votre opposition, même si vous avez collé un message sur votre compteur, les sous-traitants (qui sont payés au nombre de compteurs posés !) ne se gèneront pas : ils entrent même dans les jardins, illégalement, et changent votre compteur pendant votre absence !
Attention aussi : les opérateurs, avec la complicité de la Commission de régulation de l'énergie (CRE)*, agitent la menace (page 10 et 11) de faire payer la "relève à pied" : ne recevant pas automatiquement vos relevés de consommation, ils pourraient vous facturer le déplacement d'un agent.
Il est ainsi question d'un tarif insensé de 19 euros par mois. Mais il n'y a là rien de légal à ce jour, il s'agit juste d'effrayer les particuliers pour les dissuader de résister. Une fois de plus, on constate que la CRE n'est que le bras armé des industriels.
Notons d'ailleurs que, au Québec où les opposants sont nombreux, le tarif de la "relève à pied" pour les gens qui refusent les compteurs communicants est tombé à 3 euros par mois (5 dollars canadiens). Nul doute que ce dossier sera l'objet d'une bataille citoyenne en France aussi le moment venu.
EN RESUME
Par la suite il y aura probablement des combats à mener pour empêcher que les citoyens éclairés et courageux ne soient pénalisés... Mais, pour le moment, l'urgence est d'être nombreux à refuser les compteurs communicants (si possible par votre commune, sinon individuellement). N'ayez pas peur, ne vous laissez pas impressionner !
 
 (*) La Commission de régulation de l'énergie (CRE) une "institution écran" permettant de donner une illusion de légitimité aux mesures de libéralisation et de dérégularisation qui se traduisent invariablement par des augmentations des factures ou des coûts supplémentaires pour les citoyens. Les membres du collège de la CRE sont très grassement rémunérés pour faire passer les mesures les plus antisociales et les plus nuisibles à la population...
Référence : http://refus.linky.gazpar.free.fr/quelles-consequences.htm






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire